CORONAVIRUS - EAU DE TOULOUSE MÉTROPOLE

jeudi 19 mars 2020

Face à l’épidémie, les équipes d’Eau de Toulouse Métropole mettent tout en œuvre pour assurer la continuité des services de distribution d'eau potable et d'assainissement des eaux usées.
L’eau, qui est une alliée pour lutter contre l’épidémie car elle permet le lavage des mains, peut être consommée en toute confiance : il n’y a pas de risque de contamination.

La Maison de l'Eau de Toulouse Métropole est fermée jusqu’à la levée des mesures actuelles et l’accueil téléphonique (05 61 201 201) est uniquement mobilisé pour traiter les appels d’urgence.
Pour toute information ou demande concernant nos services, les abonnés sont invités à utiliser les services en ligne de notre site internet (24h/24 et 7J/7) www.eaudetoulousemetropole.fr

Les délais de traitement des demandes sont toutefois susceptibles d’être impactés. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour les désagréments rencontrés et nous vous remercions de votre compréhension.

Assurant une mission de service public d’importance vitale, Eau de Toulouse Métropole mobilise actuellement ses équipes sur trois principales activités :

  • le fonctionnement des usines de production d’eau potable et de dépollution des eaux usées ;
  • l’intervention d’urgence sur les réseaux ;
  • la réalisation de travaux de réparation sur des fuites importantes.

Cette information est par ailleurs relayée sur le site internet d’Eau de Toulouse Métropole  www.eaudetoulousemetropole.fr/informations-sur-le-coronavirus 

AUCUN PROBLÈME SUR LA QUALITÉ DE L’EAU À PIBRAC

Depuis quelques jours des interrogations circulent sur la qualité des eaux dans les communes, soupçonnant même les opérateurs d’avoir rajouté des quantités importantes de chlore pour traiter les eaux en période de crise COVID19.

Soyez rassurés, après vérificaIon auprès du Délégataire de l’eau, SETOM, il n’en est rien.

Aucune modification n’a été apportée sur les consignes appliquées sur la chloration en sortie d’usine de Tournefeuille qui dessert Pibrac. Le résiduel de chlore en sorIe d’usine se situe entre 0,8 et 1 mg/L, sans modificaIon depuis plusieurs mois.

Ces concentrations respectent totalement les exigences de l’Agence Régionale de la Santé basées sur les préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Par ailleurs, pour une plus grande sécurité, une vérification a été également effectuée au niveau des réservoirs de la Ville (sur les 2 châteaux d’eau Pibrac 1 et Pibrac 2) : la moyenne des mesures de chlore résiduel pour le mois de Mars s’établit respectivement à 0,37 mg/l pour Pibrac 1 et à 0,43 mg/l pour Pibrac 2, soit à des valeurs sensiblement équivalentes à ce qui a été observé là aussi sur les 3 derniers mois.

Donc, on peut continuer de boire l’eau de Pibrac sans problème. En cette période de confinement, protégez-vous bien, buvez et éliminez.

Cependant, si toutefois des odeurs de chlore apparaissent, les réseaux étant actuellement moins sollicités, il est conseillé de laisser couler l’eau quelques secondes avant de la consommer.




/var/www/vhosts/ville-pibrac.fr/httpdocs/templates/pibrac/html/com_k2/actualites/item.php:52:null
logo bibliotheque
logo tmp
logo maison initiative